Cantonain_Blog_Zybrides_Grots

         

 

Les différentes générations :

Du fait de leur mode de reproduction par libération de spores par la peau - par désquamation des couches superficielles de l'épiderme - les Orks ont un cycle très lent, ce qui n'est généralement pas pour plaire à un Patriarche (le Genestealer d'origine du Kulte) arrivant sur une planète peuplée d’orks, et il se met généralement en hibernation, après une période d’intense infestation génomique. Cependant, la propagation de ces spores est extrêmement large, celles-ci se disséminant sur une très grande surface au gré du vent. Il faut juste laisser le temps aux choses de se faire d’elles-mêmes.

Une fois que la spore se pose dans un terrain propice, elle se développe sous forme de mycélium fongique. Puis une fois suffisamment de réserves réunies, elle forme une poche souvent souterraine, mais pas nécessairement, car on a vu des sacs pendus à des arbres ou comme posés à la surface du sol dans d’épaisses jungles humides. Cette sorte de cocon-utérus va donner naissance à un Ork ou, dans le cas qui nous intéresse, à un Konsanguin, un Zybride ou un Genestealer de pure souche. En fonction des générations, on obtient des variations statistiques des différents phénotypes.

Les Konsanguins :

Ce sont des orks infestés par le gène genestealer mais que l’on ne peut pas distinguer des orks de souche pure. On en trouve dans toutes les générations. Leurs squames contiennent le génôme Genestealer comme ceux des Zybrides.

Les Konsanguins ressentent plus le besoin de porter des morceaux de carapaces de tyranides que les Orks de pure souche, qui se dirigent volontiers vers une culture orkoïde plus conventionnelle (souvent Death Skullz pour les Konsanguins de Grozieu). Comme il est néanmoins difficile de les distinguer les uns des autres en dehors d’un décodage génétique, on donne par convention le terme de « Konsanguin » à tout ork d’un Kulte, qui ne présente pas d’hybridation physique.

Les Konsanguins du Klan de Grozieu Briz'Karapaces haïssent les Tyranides au point qu'ils récupèrent les morceaux de chitine des envahisseurs qu'ils ont massacrés, pour s'en faire des pièces d'armure, avec des codes vestimentaires particuliers souvent en relation avec la dangerosité du combat.

   

Au fil du temps, ils ont mis au point des techniques de chasse contre les Tyranides. Un premier groupe (souvent armé de kikoups et d'automatiks) sert d'appât et va taquiner les bestioles qui alors leur courent après, et se retrouvent sous le feu d'une deuxième skwad de Konsanguins armée de flings. C'est alors qu'ils sont pris dans l'embuscade que les tyranides voient leurs proies initiales se retourner contre eux. Les rabatteurs ont toujours le droit de prendre la crête des tyranides, qu'ils se collent avec une résine végétale sur le haut du crâne. Les flingboyz en embuscade, ayant pris moins de risques, se font souvent des épaulettes avec les écailles de Tyranides.

 

Certains Konsanguins ont réussi à se faire une place de choix dans le Kulte Genestealork de Grozieu. Mais avec beaucoup de brutalité, comme le Big Boss Morulk le Dékapiteur, un énorme tas de muscles capable de tuer un Prince tyranide au corps à corps, ou encore le Gros Mek Starbuk Ze Punk, un créateur fanatique d’inventions extravagantes.

   

Cantonain_Blog_Zybrides_Orks

   

Les Zybrides :

   

On distingue plusieurs types de Zybrides : de première et seconde générations.

Les Zybrides de première génération :

Ces Zybrides sont particulièrement proches des tyranides en apparence, avec des carapaces épaisses, des bras armées de pinces ou de lames, une absence de mains. Ils ont néanmoins une tête de forme orkoïde et la peau verte.

Ils sont bien souvent les premiers à sortir de terre après une infestation genestealer et se dispersent dans la nature. Ils vivent comme des animaux prédateurs/charognards, de manière instinctive, et parfois se réunissent en hordes, sans vraie cohésion sociale.

 
Leur quotient instinctif est d'ailleurs assez bas par rapport à des orks, ils sont plus lents mais peuvent être extrêmement dangereux. Les Fouettards et Chasseurs orks les traquent, les domestiquent dans des enclos (à la manière des Squigs) et les réunissent en hordes animales lancées au combat.

La plupart d’entre eux crachent un acide très corrosif et venimeux, parfois à grande distance, mais rarement pour se défendre, plutôt lorsqu’ils chassent.

   

Cantonain_Blog_Zybrides_Gene1

   

En fonction de leur taille on trouve plusieurs types de ces Zybrides :

   

- Les Squigonides, hybrides de Squigs et de Tyranides sont élevés par les Grots comme nourriture et parfois libérés, affâmés, sur l'ennemi.

   

- Les Grots Zybrides de première génération ont tendance à se réunir en meutes. Au départ, la plupart de ces hordes chassaient librement, mais avec le temps, ils ont été réunis par des Chasseurs orks et matés pour servir comme des meutes de Grots. Ils sont parfois consommés rotis dans leur carapace. On en trouve encore parfois en liberté, fraîchement sortis de leur cocon.

   

Cantonain_blog__Zybrides_Horde_1

    

- Les Orks Zybrides ressemblent à des bêtes sauvages. Ils sont souvent tués car difficiles à maîtriser et ils font partie d’un rite de passage de certaines castes comme les Kommandos Zybrides de seconde génération, qui voient dans ce combat une manière de tuer la mauvaise part tyranide de leur être. Les Orks Zybrides de première génération sont parfois, mais rarement, utilisés comme briseurs de ligne ou comme moyens de diversion par ces mêmes Kommandos.

   

- Les Méga-Zybrides sont particulièrement puissants. Ils sont des Orks Zybrides de première génération, comme le montre leur côté Tyranide très dominant, mais ont été élevés dans des arènes avec comme seule nourriture les prédateurs capturés puis lâchés contre eux, et sont parfois libérés dans de larges fosses où d’énormes créatures ont été préalablement piégées, afin de donner le coup de grâce. Ils acquièrent une certaine affection pour leur maître, avec le temps, et finissent par former une force d’élite docile, obéissant aux ordres simples qu’on lui donne.

Les Zybrides de seconde génération :

Ils ont une apparence moins tyranide. Ils ressemblent et agissent comme des Orks, mais sont particulièrement fiers d'exhiber leur(s) bras supplémentaire(s), et leurs plaques frontales de chitine qui se développent avec leur rang et leur âge. Le bras supplémentaire est souvent un bras de tyranide, mais leur forme peut grandement varier (griffes, main, lame, pince…).

Ils arrivent plus tard que les précédents après l’infestation genestealer. On trouve des Squigs, Grots, Orks, Nobz et Boss dans cette catégorie.

Les Orks Zybrides de seconde génération forment l’élite du Kulte Genestealork, la plupart des Nobz et Boss sont de cette caste. Le Big Boss Grozieu Briz’ Karapaces est lui-même un Zybride de seconde génération, ainsi que son Bizarboy personnel Magork, qui bien qu’il possède deux bras supplémentaires, ne porte pas de plaques frontales.
 

Cantonain_Blog_Zybrides_Gene2
   

Les Genestealers de pure souche :

Ils sortent du sol en s’extrayant de leur «Stealochampignon» et ont toujours un génotype, donc un phénotype,  à 100% de Genestealer.

La couleur verte de la peau des Genestealers originaires du système « Chez Grozieu » est inhabituelle dans les Kultes Genestealorks et certainement due à la nature de l'algue symbiotique des orks du système planétaire. Les gènes orks ont été mis à l’écart, mais pas ceux de l’algue qui doit certainement posséder un génôme de type « dominant ». Du coup, les « genestealers verts » sont tolérés par les Membres du Kulte, tant qu’ils ne s’approchent pas de trop près. Parfois, ils font l’objet de razzias qui épurent un peu le système d’un trop plein de Genestealers et prouvent la bravoure de certains Zybrides (les Kommandos) ou Konsanguins (comme la caste des Ultranobz).

Suite à la rupture de l’Esprit de la Ruche (grâce à l’appel psychique de Magork sur le Vokaliseur Psy), les genestealers originaires du système ne sont définitivement plus sous contrôle de l’Esprit de la Ruche. Ils ne sont d’ailleurs sous le contrôle de personne et attaquent systématiquement et préférentiellement les tyranides de Léviathan, une énigme comportementale.

   

Cantonain_Blog_Zybrides_Fouettards

    

La psychologie Zybride :

    

Alors le Zybride : Ork ou Tyranide ?

   

Un peu des deux bien sûr, mais la partie tyranide intrinsèque au génome Zybride est plus considérée par l’ork infesté comme un bonus puisqu’il grandit avec, et que les « mutations » le favorisent physiquement. Les Zybrides bénéficient en effet de leur propre carapace, souvent de bras supplémentaires et d’une longévité remarquable.

   

Malgré la présence de bras surnuméraires, la manière instinctive de penser du Peau-verte Zybride de seconde génération ne lui permet pas de s'avouer vaincu face à son côté tyranide, car pour lui le côté ork est toujours le plus fort, là où le Zybride de première génération pense plutôt comme un animal sauvage, c’est à dire peu ou pas.

La plupart des membres du Kulte Genestealork jugent les carapaces récupérées sur les tyranides tués au combat comme des trophées, et aussi des pièces d’armure légères et résistantes. Porter les attributs tyranides, c’est aussi se rapprocher de l’élite Zybride et de l’icône que représente Grozieu Briz’Karapaces (lui qui porte une carapace de Carnifex), une manière de montrer que l’on est apte à monter dans la hiérarchie, même si la baston est de règle pour le prouver.

      

Ce Kulte Genestealork joue sur les deux tableaux, du fait-même qu'il s'est libéré de l'emprise de l'Esprit de Ruche Tyranide :
- Ses membres les plus puissants adorent le tyranide qui est en eux, car il les rend plus forts et donc plus élevés dans leur échelle de valeur et dans la société ork,
- Mais ils demeurent anti-tyranides de la manière la plus haineuse qui soit, car ils savent pertinemment que les Tyranides sont là pour les bouffer et les effacer, et que leurs dieux leur ont donné l’ordre d’exterminer les Zinsekts.

   
D'où la confusion des genres.
C’est parce que les tyranides ne ressemblent en rien à des Orks qu’ils doivent être détruit. C’est sur l’apparence  et en particulier la peau verte des Zybrides que ce fait la reconnaissance par les Orks de l’ennemi. Malheureusement pour les Tyranides qui sont tombés « Chez Grozieux », ils ont la peau violette.